Header Ads

Nacon Revolution Pro 3 : la PS4 a-t-elle enfin sa manette Elite?

Cap'tain! Droit devant, une vague de critiques! On nous reproche de ne plus avoir les sticks symétriques, signature de la console, et d'avoir des boutons supplémentaires, comme Jean-Kévin sur Call of Duty!
Hardi moussaillon! Assumons nos choix...

Hé oui, je ne vais pas vous le cacher, j'aime les manettes palettes. Même si ces dernières, elles, ne m'aiment pas vraiment : je suis passé par deux fois sur l'île de Burn Controller, et par deux fois ma manette m'a lâché bien trop vite. La première parce que le bouton d'une des palettes ne répond presque plus au bout d'un an, ainsi que le R3, et la deuxième est victime d'un sérieux "drift " sur le stick droit après six mois de bons et loyaux services. La garantie n'étant que de 3 mois, et le SAV ne voulant rien savoir (pas très commerciaux, les bonshommes...), je me suis assis, pour le dire poliment, sur 250€.

C'est pourquoi j'attendais avec impatiente la sortie d'une concurrente à Scuff ou Burn Controller, qui créerai sa manette de A à Z, avec des palettes, fiable,et à un tarif raisonnable. Quatre raisons qui font que mon attention se porte sur ce que fait Nacon depuis quelques années maintenant, avec une certaine appréhension concernant la partie fiabilité : les commentaires sur Amazon sont parfois peu élogieux pour leur première et seconde Revolution Pro.
Toutefois de nombreux progrès semblent avoir été réalisés avec la Revolution Unlimited (en dehors du prix, 150€ environ  😥), j'étais donc ravi lorsque la Revolution Pro Controller 3 a été annoncée à 99€, copie de sa grande sœur, mais filaire et sans possibilité de changer les joysticks.


Black Friday aidant, je l'ai eu pour 75€, livraison gratuite sur leur site. La commande a été rapidement honorée, commandée le dimanche, et reçue le jeudi (sans aucun avertissement d'expédition ni numéro de suivi, c'est dommage...).

La manette est livrée dans un véritable étui, très qualitatif, avec un long cable tressé USB, un chiffon, des poids à rajouter dans les poignées pour les adaptes de culturisme, et le manuel.
Niveau finition, on se rapproche de ce que fait Xbox avec son pad Elite : la manette est très belle, très solide et rigide (aucun grincement en torsion), tous les boutons sont qualitatifs et répondent bien. Elle partage d'ailleurs avec la manette de Microsoft la position des sticks, asymétriques. Certains hurleront "SHAME ON YOU", d'autres crieront au génie... Pour ma part, la transition a été -très- compliquée, mais je n'ai pas de religion à proprement parler.

Le paramétrage de la manette via le logiciel est très complet. Mais pour cela il vous faudra d'abord en comprendre le fonctionnement! J'ai même dû contacter le service client pour demander de l'aide, avant de supposer qu'il était impossible de modifier les profils pré-enregistrés, et qu'il faut donc d'abord renommer ces profils avant de pouvoir tout paramétrer. Enfin je crois (je deviens trop vieux pour ces c*nneries 😟).

Le logiciel, d'apparence simple, ne l'est pas vraiment au premier abord

Beaucoup de paramètres sont réglables, un gros plus
Il est aussi possible de paramétrer les couleurs des quatre LEDs autour du joystick droit, ainsi que leur clignotement. Evidemment, on peut aussi les éteindre.

La finition est vraiment très bonne
Pour changer les différents profils que vous aurez paramétré, rien de plus simple, un clic sur un bouton à l'arrière suffit. Et un rappel visuel sur la face avant de la manette permet de savoir où on en est.
On retrouve de plus un curseur à trois positions afin de switcher entre le mode PS4, le mode "Profils", et le mode PC. Le but de la manette étant quand même de créer ses profils, je ne vois pas vraiment l'intérêt des deux autres modes, qui ne sont de toutes façons pas réglables, en dehors des boutons supplémentaires.



Ce qui est marquant, c'est le peu de frottements que subissent les sticks par rapport à la DualShock4, ainsi que leur amplitude : on les déplace avec une fluidité déconcertante, c'est très agréable.
En revanche, les boutons à l'arrière de la manette sont beaucoup moins ergonomiques que les palettes de la concurrence. Ils sont difficiles à atteindre, et à moins d'avoir LA taille de main parfaite, il est impossible d'avoir l'annulaire et l'auriculaire sur les deux en même temps. J'aurais préféré en avoir un seul de chaque côté, mais plus imposant, que deux petits. Après quelques heures, le bouton le plus sollicité ne renvoi plus la même sensation que les trois autres lorsqu'on clique dessus, mais il semble stable dans le temps. Il ne s'agit à priori que d'un problème de rodage, quelques mois plus tard, la sensation de clic n'a plus changé.

Deuxième point noir : la taille de la manette. Je ne considère pas avoir de petites mains, et pourtant je la trouve déjà limite pour moi. Alors quand c'est Madame qui l'a utilisé, autant vous dire qu'elle n'a guère apprécié la gymnastique. Cela est notamment dû à la hauteur des sticks, qui comme je le disait, ne sont hélas pas changeables. A réserver aux grandes mains.

Et enfin, 3ème point noir, et non des moindres : la courses des gâchettes L2 et R2 est beaucoup trop importante. Si cela peut s'avérer idéal pour des jeux de courses automobiles, les fans de FPS vont grincer des dents. Et même si via le logiciel il est possible de réduire le débattement nécessaire à l'activation du bouton, physiquement il est impossible d'en réduire la course. Vos indexes vont donc être mis à rude épreuve. Pour ma part, après plusieurs semaines de test, dont un week-end particulièrement intensif, cela s'est soldé par une tendinite allant du doigt jusqu'au poignet, une première. Super pratique quand en plus on passe sa journée de travail sur un ordinateur, à cliquer sur la souris. Toutefois, l'habitude venant petit à petit, la douleur a fini par passer.

En conclusion : je suis un peu mitigé sur cette manette. Nacon n'était pas loin du tir parfait, et tous les bonnes idées sont là : des boutons supplémentaires, un prix raisonnable par rapport à la concurrence, une finition soignée... Mais une fois l'euphorie du déballage passée, l'ergonomie étrange de la bête gâche un peu le tableau, même si on fini par trouver ses habitudes. Peut-être que la 4ème version sera la bonne?
Ou plutôt la "Fixation Dorsale de Commandes", proposé directement par Playstation, que j'ai reçu hier, et dont je vous ferai un retour d'ici peu!

Aucun commentaire