Header Ads

La "Fixation Dorsale de Commandes pour DualShock 4" est enfin là!

Alors que Microsoft a sorti en 2015 son manette Elite, assez unanimement plébiscité dans le monde comme étant le meilleur pad à l'heure actuel, il aura fallu attendre la dernière année de vie de la PS4 pour que Sony propose enfin une solution pour ajouter des palettes à sa manette.
Préférant se reposer sur des constructeur tiers (Razer, Nacon, ...) ou bien sur des bricolages plus ou moins qualitatif (Burn, Scuf, ...), le constructeur japonais semble enfin se réveiller, et nous propose pour une trentaine d'euros seulement un petit accessoire à venir brancher sur la manette officielle : le "Fixation Dorsale de Commandes pour DualShock 4". Ça en jette, hein?
Personnellement, je suis prêt à parier que cette sortie tardive va permettre à Sony de rendre rétrocompatible la manette DS4 avec la future PS5, qui verra sa manette nativement équipée de boutons dorsaux.

L'accessoire est livrée dans une petite boite, elle même pleine de vide : le plus gros élément à l'intérieur du paquet est le manuel. Les palettes sont très légères et bien finies, on retrouve un bouton de chaque côté, ainsi qu'un écran central circulaire cliquable, de type OLED. C'est grâce à ce dernier que l'on pourra choisir quel bouton sera assigné à quelle palette.



Pour ceux qui se posent la question de l'intérêt d'un tel système : pour 95% de la population, cela permettra de reporter le bouton X (sauter) et O (se coucher) à l'arrière de leur manette dans la plupart des FPS, sans que leur pouce n'ai à quitter le stick de visée, permettant de gagner de précieuse millisecondes. On peut aussi imaginer que cela peut permettre à une personne atteinte de handicap d'avoir un meilleur accès à certaines commande, ou encore à remplacer un bouton défectueux sans remplacer toute la manette (qui a parlé de R3 ou L3? 😅).

La mise en place de l'accessoire sur la manette est une véritable galère lors des première utilisations : il est très difficile de faire rentrer le connecteur jack à l'intérieur de la prise de la manette tout en faisant glisser les à l'arrière. J'en profite pour préciser qu'évidemment pour ne perdez pas la prise micro/casque de votre manette, puisqu'elle reportée sous le système. Toutefois, on fini par comprendre la cinématique, et après une dizaine d'essai, on arrive facilement à tout mettre en place sans trop forcer. Attention quand même, ce n'est pas une opération que je réaliserai tous les jours, de crainte de finir par abîmer la manette. Une fois en place, mieux vaut ne plus y toucher.

Contre toute attente, le rendu n'est pas si mauvais que ça.

La finition est très bonne, l'adaptation à la manette est excellente, il n'y aucun jeu entre cette dernière et les palettes. La sensation de clic est peut-être un peu molle, mais le tout fonctionne étonnamment bien, et l'ergonomie est aux petits oignons. Les palettes étant très longue, le système est compatible autant pour les grandes mains que pour les petites.

Les réglages sont très simples eux aussi, avec trois profils enregistrés, il suffit de cliquer sur l'écran durant une seconde environ pour passer de l'un à l'autre, et on sait toujours où l'on est grâce aux indications sur l'écran. Bien sûr, les profils sont entièrement configurables en restant longuement appuyé sur l'écran, puis en cliquant sur la palette qui va faire défiler les boutons jusqu'à celui que vous souhaitez (croix, rond, carré, triangle, R1, R2, R3, L1, L2, L3, haut, bas, gauche, droite, Option, ou rien).

A l'utilisation, l'écran s’éteint, l'autonomie de la manette n'est donc pas trop affectée.

Au final, pour 30€, que demander de plus? Sony rend, avec des années de retard, sa manette plus adapté au compétitif. Et j'aurai pu économiser beaucoup d'argent si cet accessoire était sorti beaucoup plus tôt! Si vous hésitiez à vous commander une manette hors de prix, je ne peux que vous conseiller cet achat, en attendant la DualShock 5 à la fin de l'année.

Aucun commentaire