Header Ads

Un an de blog : à quoi avons nous joué cette année?

Même si le blog semble plutôt mort ces dernières semaines, nous sommes toujours là! Nous avons hélas une pression professionnel assez forte, et puis les vacances sont arrivées... Bref! Nous n'avons pas écrit, mais nous avons joué, et il est temps de faire un petit bilan de ce que nous avons fait ces12 derniers mois.

LE TOP

Overwatch : Pour moi, c'est vraiment LE jeu qui m'a le plus occupé cette année. Malgré mon modeste niveau, je suis toujours content d'allumer la console pour y consacrer quelques heures. J'ai aussi passé beaucoup d'heures à suivre l'Overwatch League, notamment les LA Valliants, et je monte même à Paris en septembre voir les matchs de la Coupe du Monde directement depuis l'Espace Grande Arche. Je ne manquerai pas de vous en faire un retour 😉

Rosbeef18: Il essaie encore de me convaincre, campagne de pub qu'il est, mais la réponse est toujours non. 

Un jour, j'arriverai à attraper Rosbeef et l'entraîner dans ce jeu

Rainbow Six : Ça a un peu été la re-découverte de cet hiver. Après s'être lassé de Fortnite, j'ai pris beaucoup de plaisir à rejouer à RB6, qui a vraiment évolué dans le bon sens ces derniers mois (Rosbeef18: meme s'il y a encore et toujours une sacrée horde de trolls qui y jouent). 

Moss : vraiment une petite pépite sur PS VR. Si je n'avais vraiment qu'un seul jeu à conseiller sur cette plateforme, je pense que ce serait celui-ci.

Resident Evil 7 sur PS VR : Je déteste les jeux d'horreur. Je suis ce qu'on appelle une lavette. Alors rajouter une dimension à la peur en enfilant le casque VR, mais oui! Quelle bonne idée! A ne prêter à tout le monde, un must-have pour tous les adeptes du genre survival-horror.

Le Secret de l'Ile au Singes (version remasterisée): Rosbeef18 : Retour a un grand, grand classique, je n'ai pas de mots pour ce chef-d'oeuvre: il m'a fait rager et brûler les neurones même 20 ans après. Il n'y a que du bon dans ce jeu au grand humour. J'ai la larme aux yeux rien qu'en y repensant. 

Crash Bandicoot : Chacun sa madeleine de Proust, pour ma part j'ai replongé dans les longs couloirs fréquentés par l'un des héros de mon enfance. Et bon sang, je comprend pourquoi je n'avais pas terminé les jeux à l'époque, parce qu'aujourd'hui encore, j'en bave. Mais c'est tellement plaisant.



LE BON :

Battlefield 1 : Rosbeef18: Grandiose, tendu et si beau, les premiers six mois de mon année tournaient autour de son multijoueur, qui reste classique (au sens ou il n'apporte rien de nouveau), mais captivant (parce qu'il le fait si bien). Il devra bientôt "textbook" dans le genre comment faire un bon FPS, quand les gens se lasseront des modes Battle Royal (et ils s'en lasseront....)

Rise of the Tomb Raider : J'avais vraiment adoré le précédent opus que j'avais fait sur PS3, et attendait donc celui-ci avant une certaine impatiente. J'ai vite déchanté quand Xbox a annoncé son exclusivité temporaire, et j'ai donc attendu de le trouver à un prix raisonnable pour m'y plonger. Et à vrai dire, j'ai été pas mal déçu : l'histoire souffre de nombreuses longueurs et manque cruellement d'originalité. Seule la fin, rythmée, sauve pour moi cet opus des flops.

Fortnite :  Nous y étions très tôt, bien avant tout l'emballement médiatique qu'il y a eu sur le jeu, ce qui nous a permis de faire quelques tops 1. Même si le titre est plein de qualités, il est aujourd'hui, à mon sens, victime de son succès. Trop de gens passent beaucoup de temps dessus, rendant impossible l'amusement de ceux qui souhaitent seulement y jouer épisodiquement. C'est tout ou rien, et peut-être que lancer un lobby avec des joueurs ayant un niveau relativement proche pourrait permettre de résoudre ce défaut. Peut-être y retourneront nous si, comme certaines rumeurs l'affirment, le mode "sauver le monde" devient gratuit?

Rosbeef18: le retour se fera peut-être sans moi. Fortnite se prend trop au sérieux maintenant. Avant, c’était un Battle Royal un peu "goofy", en contraste avec PUBG qui se croyait être roi (sans trop faire d'efforts). Maintenant c'est l'inverse, et cette arrogance ne m'attire pas. 

Trop de popularité tue la popularité hélas...
Paladins : Je pense que je ne vais pas me faire d'amis en disant cela, mais Paladins est quand même bien en dessous d'Overwatch. Bien qu'on arrive rapidement à s'amuser, tout est trop "cheap" : graphisme, jouabilité, cartes, modes de jeu. Mais il est (heureusement) gratuit, ce qui est une grande qualité 😏

South Park le bâton de vérité : (Rosbeef18: mais pourquoi tu as joué a ca??)
Parce que j'aime l'humour bien (mais alors vraiment bien bien) gras et lourd. Et je suis servi! Gros défaut de la version console, des scènes de "chatouillis anal" sont hélas réservées en Europe aux joueurs PC. En dehors de ça, je passe du bon temps sans me prendre la tête, et des fois, c'est bien tout ce qu'on demande quand on attrape la manette.

A Way Out : Vous pouvez retrouver notre essai ici. Malgré quelques défauts, l'idée d'un gameplay en écran scindé et tout simplement génial, et nous espérons vraiment que cela donnera des idées à d'autres développeurs! Rosbeef18: Tout à fait, ça nous a permis de confirmer notre belle amitié dans le monde virtuel (parce que se voir en vrai, c'est dépassé comme mode d'interaction). 

Chacun vaque à ses occupations... Le secret d'une amitié qui dure?
Far Cry 5: Rosbeef18: J’étais un nouveau sur Far Cry, et donc je ne suis pas désabusé comme les grands fans qui ne trouvent pas que le nouvel opus soit au top. Pour moi, c'est une découverte passionnante, dans un cadre graphique tout simplement  sans égal, rempli de moments improbables mais qui marchent, face a un IA assez sophistiquée. Çà faisait depuis longtemps que je ne m’étais pas fait séduire comme ça par un jeu (d'ailleurs, j'y retourne tout de suite). 
Pour ma part, j'ai bien peut qu'il m'ai convaincu d'y jouer avec lui... Arf!

SuperHot VR : Un gameplay qui change, pour une campagne de quelques heures, mais un prix très raisonnable! A tester, et préparez-vous à transpirer.

Ressources graphiques minimales, mais gameplay maximal!

LE FLOP :

Assassin's Creed Odyssée : Comme nous vous le disions ici, ce qui devait être un renouveau pour la série n'a pas été assez ambitieux, et est retombé dans les travers que l'on lui reproche depuis des années. Le potentiel est pourtant là. Rosbeef18: En plus, chaque fois que j'y repense, plus l'IA du jeu M'ENERVE. Les Sims de SimCity 2000 auraient plus de créativité au combat que ces lourds-dingues dans Odyssée. Une preuve : ici!

Destiny 2 : Nous n'avons pas accroché, que dire de plus... Si nous étions de fervents défenseurs du premier opus malgré tous ses défauts, cette fois-ci, c'était trop. Nous n'allons peut-être même pas jouer à la nouvelle extension qui sort dans quelques jours. Quelle déception! Rosbeef18: RIP Destiny. 

Tout ce qui faisait la force de Destiny 1 a été amélioré. Mais les gros défauts sont toujours là hélas.

Star Wars Battlefront II: Rosbeef18: il y avait de l'idée, et du bon travail derrière ce jeu, mais au fond il vous lâche après une exécution un peu bâclée sur la fin, et on sent clairement la main lourde d'un grand studio qui ne savait pas quoi faire de la poule aux œufs d'or qu'on leur avait refilé. Je le dis et je le redis, l'époque de Lucasarts était tout de même l'apogée. 

Aucun commentaire