Header Ads

Sea of Thieves: les promesses de la piraterie


À JV-Jungle, c’est un jeu de Pirates qui nous a amené dans les monde des jeux vidéos (merci Monkey Island!). Et donc l’arrivée imminente de Sea of Thieves fin Mars, un jeu d’aventure et d’action en monde ouvert partagé, où l’on joue un pirate, c’est l'équivalent d’avoir trouvé le butin que l’on recherche depuis 20 ans. Merci Rare!

Il a quand meme l'air trés beau...
Le principe est tout simple : seul, ou préférablement avec ses amis en ligne, vous êtes l'équipage d’un navire de Pirates. Un monde ouvert d'îles qui regorgent d’autres joueurs, de trésors, de marchands, de mystères, vous attend. Vous pouvez commercer, piller, vous battre, couler, vous bourrer la gueule, occuper des îles, résoudre des énigmes - bref, faire tout ce qu’un pirate peut imaginer! Mais ce qui est très intriguant c’est que vous êtes vraiment un équipage : il va falloir se coordonner avec ses amis (ou, grâce au matchmaking, avec des parfaits inconnus aux manières douteuses)  pour la levée de l’ancre, la navigation, recharger les canons, mettre les voiles, bloquer les fuites du navire qui coule.... Et si l’on regarde les vidéos de la bêta du jeu, ça a l’air hilarant! 

Sea of Thieves à aussi l'air d’être particulièrement beau - même si le choix graphique est loin du réalisme qu'on trouvait dans Pirates des Caraïbes (le jeu de Pirates de référence -à notre sens- d'Ubisoft) ou de Black Flag (encore Ubisoft), son raffinement très cartoon, qui rappelle Monkey Island, est très séduisant. 



Il n’y a pas de campagne à proprement parler : c’est un monde ouvert en ligne qui tourne un peu autour du même principe que la Dead Zone de The Division. Collaborez ou tuez vous pour le gain et l’aventure (et d'après notre expérience de The Division, la collaboration, c’est pour les faibles). Cela dit, il y aura des factions, et des quêtes propres à chacune d’entre elles, que votre équipage peut mener pour gagner du butin, ou augmenter sa réputation.

"D'après notre expérience de The Division, la collaboration, c’est pour les faibles"

En gros, c’est jeu qui promet beaucoup : la recette a le potentiel de vraiment offrir ce que l’on nous promet depuis Destiny ou The Division : vivre l’aventure dans un monde où tout est possible. Et oui, nous sommes d’accord : ça fait depuis si longtemps qu’on nous promet cela que l'on a un peu du mal à y croire. Tout le monde a peur de naviguer pendant deux heures et de voir trois requins, et un seul navire qui s'échappe rapidement. Mais il faut bien se dire que le monde ouvert partagé, c’est une technologie qui est tout de même à ses débuts - et que chaque itération nous rapproche du but.

Donc cette fois ci, c’est la bonne? Nous espérons une bêta ouverte d'ici peu pour vous en dire plus!

Sea of Thieves sort fin Mars. Apprenez en plus ici.

Aucun commentaire