Header Ads

Destiny 2 : Notre verdict.

Voilà quelques semaines que nous jouons à Destiny 2 régulièrement. Assez pour avoir les yeux secs, les mains figées en forme de manette, et une bonne impression du jeu. Voici donc notre verdict!





Rosfbeef 18



Ce qui me fait revenir encore et toujours à Destiny 2, c’est le mystère qui entoure ce monde que Bungie a créé, et qui devient de plus en plus complexe en se dévoilant. Et ça, ça me fascine, et ça m’enrage.

Ça me fascine



La mission Aceribo, une quête annexe après la campagne principale, résume tout ce que Destiny me fait ressentir. Le joueur doit suivre une musique étrange à travers la carte, une carte immense avec des graphismes digne d’un tableau. On prend plaisir à se perdre dans un monde riches en détails, en crevasses et grottes et endroits secrets,  à manier notre Gardien avec un gameplay inégalé - nos gestes, nos tirs, nos sauts semblent si élégants entre nos mains - le moteur de jeu arrive à nous faire croire que nous sommes des joueurs impressionnants. Et après 10 minutes, fiers de notre performance, tout d’un coup le jeu se corse, les ennemis deviennent plus rudes et on s’assoit sur le bord de notre canapé - crispé, tendu - c’est fluide mais ardu. Le jeu nous a leurré, et piégé, et il nous force à nous dépasser.


Cette petite musique que nous devons suivre semble émaner d’un des personnages principaux, l'esprit tutélaire Raspoutine. Au fur et à mesure que nous suivons la piste, la scène, la bande son, les ennemis deviennent de plus en plus bizarres. Dérangeants même. On se sent menacé, un peu confus et perdu. C’est un travail atmosphérique réussi que l’on retrouve dans chaque mission. Et le résultat, c’est qu’on se sent investi dans l’histoire, on veut comprendre, on veut résoudre nous même l’énigme. Mais la fin de la mission n’offre aucune réponse - encore une énigme de plus, et plus de questions. Le jeu nous tente avec des mystères encore à venir.


Image result for destiny 2 arecibo follow the music
Arecibo - c'est beau, mais on comprend rien.


Nous sommes presque tous d’accord, une de grandes forces de Destiny 2 est qu’il y a maintenant une histoire facile a suivre, avec des personnages attachants. Et de prime abord, cette histoire bien esquissée semble un peu cliché : un gros méchant vole ce qui nous appartient. Mais comme les cartes grimoires l’avaient montré dans le premier opus, et le “lore” que l’on trouve caché dans des objets à examiner ou dans le descriptif des armes nous rappel dans le deuxième, la campagne principale n’est qu’une infime partie d’une grande mythologie que Bungie est en train de nous dévoiler. En littérature, ça ne serait pas un chapitre, ou même un livre, mais une odyssée. Et elle nous est dévoilée mystère par mystère, mission par mission, ou par des loots, des objets ou histoires cachées. Et ça envoûte ceux qui aiment cette sensation de découverte et d'incompréhension, où l’on sent les énigmes et les questions se multiplier à force de s’y acharner heure par heure, et DLC par DLC, pour que Bungie nous offre des réponses.


Et ça m’enrage.



Destiny n’a pas une histoire comme Uncharted. Elle n’est pas facile a suivre hors de la campagne principale. Les mystères sont écrits dans un langage riche, obtus et ambigu. Il ne faut pas se coller au jeu en attente d’un opus cinématographique. Il faut des heures de répétition de missions, de tâches banales à remplir, pour entrevoir quelques centimètres de plus de cette grande fresque. Et tout ça, ça peut être très, très frustrant.


Pourquoi? Parce que j’ai peur que Bungie crée du mystère uniquement pour s’amuser, et que le studio ne s'embête jamais à fournir des réponses. Que sont les ténèbres? Que fait Raspoutine? Que font vraiment les Vexs? Qui est Osiris? Qui sont les Neufs? Cela fait depuis 3 ans qu’ils nous mènent de cartes grimoires ambiguës à des cartes d’armes encore plus complexes. Certes, on commence à avoir des réponses et on sent une progression dans l’histoire, une menace qui se cristallise. Mais c’est particulièrement frustrant d'être mené en bateau avec si peu de réponses, de ne pas nous donner suffisamment d’indices pour qu’on essaie nous mêmes résoudre ces mystères, et d'attendre si longtemps pour des réponses partielles.


En plus, ils n’ont pas rendu l’exploration de leur magnifique univers facile. Les cartes sont immenses - et ça me réjouit tout autant que ça me frustre. Il y a toujours une zone, une coffre, un objet à scanner que l’on rate. C’est diablement difficile de débloquer des quêtes, de même pouvoir scanner un fragment d’information parce qu’ils se manifestent dans des lieux pas possible en plein combat, quand toute l’escouade est sur les dents. Et lire les petites fiches supplémentaires accolées aux armes exos? Votre escouade vous met tellement la pression pour passer à la suite que vous ne le faites pas, et vous passez à la suite sans le plaisir de savourer. Et puis nous n’avons pas tous le temps d’y jouer, le temps d’y mettre les centaines d’heures nécessaires pour être sûr que nous sommes au niveau pour la suite, et d'être au clair sur l’histoire. Maintenant que mes vacances sont terminés, j’ai même peur de ne jamais pouvoir y arriver! Ce n’est pas un jeu fait pour ceux qui jouent quand ils le peuvent, mais quand ils le veulent!


Destiny est certainement très bien fait : c’est un plaisir de le jouer, de le regarder, de l’écouter, de se perdre dans sa mythologie. Mais il demande tant de nous, pour si peu de réponses en échange. Mon verdict? Si vous aimez gaspiller des heures aà réfléchir à de la fiction, jouez. Si vous êtes plus du genre a vouloir vous détendre le soir en rentrant du boulot en butant des ennemis, n’achetez pas. Ça vous frustrera encore plus.


E1ie

Rosbeef s'étant beaucoup étendu sur le lore de Destiny 2, je m'attarderai sur d'autres détails du jeu.
En commençant par la narration de l'histoire pondue par Bungie.
Comme vous l'avez peut-être déjà lu dans nos premières impressions, Destiny 2 se démarque largement du premier opus par le gros effort de narration effectué par les scénaristes et les développeurs. Sûrement dû à une moins grande précipitation et l'expérience accumulée, Bungie nous a pondu une véritable histoire construite, claire, ponctuée de nombreuses (et magnifiques) cinématiques. A quand un court métrage ou film Destiny? J'ai le secret espoir de voir arriver ça avant la fin de la durée prévue pour le jeu.


Bungie a très bien su s'entourer pour ses trailers live action
Je regrette toutefois un peu la durée de vie de la campagne que j'aurais aimé plus longue. Un certain goût de trop peu, sûrement. Pour peu que l'on s'attache vraiment aux personnages et aux enjeux, toutes les missions sont réussies, et c'est un plaisir de les rejouer grâce à Ikora par la suite. Contrairement à Destiny 1, il n'est ici plus possible de rejouer les missions à outrance, seulement trois sont proposées aléatoirement par semaine une fois que la campagne est finie, ce qui contribue largement à ne pas dégoûter le jouer.
Et pourtant, le contenu à réaliser chaque semaine reste conséquent : des jalons spécifiques sont renouvelé tous les sacro-saints mardis, et permettent de débloquer des armes et armures de haut niveau.

Concernant le PVE, les assauts, le nuit noire et les événements publiques sont toujours aussi efficaces et agréables. Pour les plus doués d'entre nous, le nuit noire en mode hard sera un peu le challenge ultime.


Les nuits noires pourront vous donner du fil à retordre... surtout en mode hard!

Je suis par contre un peu plus mitigé concernant le PVP : malgré le nombreuses améliorations implémentées entre les deux opus, ce mode souffre de nombreux défauts.


  • Les hitboxs : il est possible de tuer et de se faire à travers des murs, ce qui est particulièrement agaçant. Je ne compte plus le nombre de fois où lors d'un duel je me cache derrière un mur et continue pourtant de prendre des balles  
  • L'équilibrages de armes : malgré tout ce que Bungie nous avait promis, il existe toujours de nombreux problèmes. La première preuve est que quasiment tout le monde utilise le même combo Mida/Cadeau d'Uriel. De plus, les fusils automatiques, complètement dépassés dans Destiny 1, sont au contraire beaucoup trop puissant à présent, notamment à longue distance : il devient impossible de jouer de lioin au fusil à impulsions face à eux, vous n'auriez quasiment aucune chance (un comble!)
Vous allez souvent mourir alors que vous êtes à couvert...
Ces défauts plombent vraiment le PVP pour moi, et j'ai du mal à rester calme au bout de quelques parties, surtout durant la Bannière de fer ou le Jugement des Neufs.
Par contre, s'il y a bien une chose qui est totalement réussie, c'est bien le Raid. Le Léviathan et le raid le plus complet et demandant le plus de synchronisation que Bungie ai réalisé. Un petit conseil : encore plus que d'habitude, partez avec des gens patients, calmes et motivés, au risque de rapidement vous prendre la tête 😉
Le Raid est magnifiquement réalisé, il fourmille de détail, de caches et de choses à découvrir, c'est quasiment une autre planète qui est à explorer! Et autant de mystères qui vont avec.

Le Raid du Léviathan va vous demander une sacrée coordination
Pour conclure, je dirais que Destiny 2 est une véritable réussite. Comblant un grand nombre de lacunes du premier, il n'y a que le PVP qui reste un ton en dessous. Si vous n'avez pas encore craqué ou que vous attendez la version PC, je ne pourrais que vous recommander d'y jouer, sous certaines conditions :
  • Vous avez des gens avec qui jouer, ou vous avez envie d'en rencontrer. Destiny, ça se vie à plusieurs
  • Vous aimez farmer : une grande partie du passé devant votre écran sera consacré à améliorer votre équipement pour en découdre avec des ennemies toujours plus puissants
  • Vous avez du temps (il va vous en falloir pour rester compétitif)

Aucun commentaire