Header Ads

Cinéma et jeux vidéo: mais pourquoi ça ne marche pas?

Vous avez déja remarqué ce décalage? On se fait envoûter par un film ou une série TV génial - il y a tout pour plaire : aventure, personnages, lieux somptueux - et, dans un bureau sombre du service marketing, une personne se dit : ça tellement de succès qu'on va en faire un jeu vidéo. Et là, c’est le drame. Alors que les jeux vidéos produisent des sensations de plus en plus "grand cinéma", le grand écran ne sait pas livrer un bon jeu vidéo.


Des sociétés et des gens qui ont de l’imagination et des moyens pour faire quelque chose de grandiose sur le grand écran, ne semblent pas capables d’embaucher des sociétés et des gens pour faire quelque chose d’équivalent sur console. Et pourtant, ils doivent bien en avoir les moyens!


Ce qu’ils nous servent, c’est souvent un jeu très basique, sans aucune imagination, qui rajoute quelques couches aux scènes clés des films.


Tenez, pensez au jeux James Bond. Dans les films, il y avait tout pour nous séduire : infiltration, explosions, gadgets, poursuites, énigmes, personnages fascinants. Dans les jeux, le tout est réduit à : “va là, BUTE LE”, “OK maintenant rends-toi ici dans une voiture difficile à contrôler et puis surtout, BUTE LES”.


Ne me faites pas croire que c’est à cause de limites technologiques. A la même époque que 007 Le Monde ne suffit pas est sorti en 2000, Hitman avait sorti son premier volet (Codename 47). On ne peut même pas comparer les deux : l’un était l'équivalent de Picasso qui se mettait à peindre comme un enfant, l’autre un enfant qui nous dessinait la Joconde. Et le pire c’est que depuis Hitman a fait des jeux de plus en plus sophistiqués, alors que les 007 - en passant de From Russia with Love (2005) jusqu'à 007 Legends (2012) se comportent comme une rockstar usée qui ressert les mêmes chansons à chaque concert, dans une salle de plus en plus déserte.


Je n’essaie pas de dire que je ne me suis pas amusé en jouant à ces jeux (surtout Goldeneye, le berceau de mon entrainement FPS), mais comme extensions aux films, il ne capturent en rien leur richesse, ou leur potentiel de faire des jeux RPG riches avec des mécaniques variées.


Mais il n’y a pas que 007 : Game of Thrones a produit un monde fertile pour les RPG, jeux de stratégie, d’infiltration, d’aventure...et au lieu de nous servir quelque chose qui a l’envergure de la série, qui ressemblerait à un jeu comme Assassin’s Creed, Telltale Games arrive a faire une petite série de “point and click”. Et ne me méprenez pas, j’ADORE les point and click. Mais passer de cet univers fantastique, riche en possibilités, à cela, c’est un peu comme si on me donnait les ingrédients pour un festin royal et que j’en faisait un bouillon de légumes (même un bon).


Tout ce qui a découlé du Seigneur des Anneaux a aussi souffert de ce paradoxe, jusqu'à Middle Earth : Shadows of Mordor, seule exception à mon goût, tous les autres jeux sortis avant ne sont que de pâles retranscriptions de l'oeuvre de Tolkien (d'ailleurs, plutôt des films de Peter Jackson). Il y avait pourtant tant à faire!

Seul Star Wars y a échappé un temps : entre Rogue Leader sur GameCube, Knights of the Old Republic et Star Wars Galactic Battlegrounds, le monde créé par George Lucas a pris vie, de manière grandiose pour l'époque sur nos consoles et PC. Lucasfilm et Lucasarts avait un but commun, c’est à dire donner vie à Star Wars. Jusqu'à qu’EA et Disney s’en empare, et en refassent un bouillon de légumes pour servir leurs plans marketings.


Et dans le même temps, des jeux comme Uncharted ont pris de la graine du cinéma : ils ont raconté des histoires grandioses avec d’excellents acteurs, avec des scènes de plus en plus spectaculaires et raffinées. Un film est d'ailleurs en préparation. Et bien sûr, on peut aussi parler d'Assassin's Creed, pour lequel Ubisoft a sorti en salle une adaptation -pour ma part- tout à fait valable et agréable à regarder, même pour les profanes.

Si ca c'est pas du grand cinéma...

Alors pourquoi les jeux vidéos peuvent-il produire du grand cinéma, mais le grand écran ne créé pas de bon jeux vidéos? Je n’en sais rien. Est-ce une question de génération? Les gens du cinéma ne jouent-ils pas aux jeux vidéos? Peut être que ces deux mondes qui ne se comprennent pas. Les cinéastes pensent peut-être que la console n’est qu’une extension marketing. Alors que nous, nous jouons justement pour nous immerger dans les mondes que ces gens brillants ont conçus.

Aucun commentaire