Header Ads

L'e-sport n'a pas le droit aux jeux olympiques?

Le 28 août dernier, Thomas Bach, président du comité Olympique, s'en est allé de sa petite déclaration dans les colonnes du South China Morning Post :
We want to promote non-discrimination, non-violence, and peace among people. This doesn’t match with video games, which are about violence, explosions and killing.
Nous voulons promouvoir la non-discrimination, la non-violence, et la paix entre les peuples. Ce qui ne correspond pas aux jeux vidéos, avec leur violence, leurs explosions et leurs tueries.
C'est vrai que les jeux vidéos peuvent être choquants...

Toutefois, il n'est pas opposé aux jeux vidéos basés sur de vrais sports.
Si je peux tout à fait comprendre le fait que la majeure partie du publique n'est pas encore prête pour voir de l'e-sport durant un rassemblement d'une telle envergure, je trouve par contre les argument de ce cher Mr Bach complètement stupides.

Vous trouvez les jeux vidéos trop violent Mr Bach? Pourtant les sports "traditionnels" sont loin d'être dénués de tout reproches. Beaucoup d'entre eux ont même une origine militaire. Biathlon, triathlon, pentathlon, tir à l'arc, équitation, escrime, et tous les sports de combat : autant de sports qui sont né pour entraîner les hommes d'un pays à découper celui d'un autre... avec amour bien sûr!
Alors certes, ils sont édulcorés aujourd'hui, et -presque- plus personne ne meurt durant une confrontation sportive. Mais cela n'empêche pas certaines d'être très violents. Et donc non-olympiques?

Ça, c'est de l'amour  entre les peuples!

De plus, ne l'oublions pas, Pierre De Coubertin, inventeur des Jeux Olympiques modernes, était un fils d'officier. « Pour Coubertin, le sport est d'abord une école de courage et d'énergie pour entraîner les élites de la nation », d'après Patrick Clastres, qui a réalisé une thèse sur le personnage. Les valeurs si chères Mr Bach, notamment la paix entre les peuples, sont-elles vraiment respectées, alors que tout est fait pour exacerber le patriotisme des participants et des spectateurs? Il suffit de voir la lutte acharnée que se livrent tous les quatre ans les Etat-Unis, la Russie et la Chine pour être au sommet du tableau des médailles pour se douter que les Jeux Olympiques ont toujours été une guerre politique et médiatique. Une guerre sans mort, mais une guerre quand même.

USA vs URSS durant la guerre froide... C'est ça la paix entre les peuples?


Alors, est-ce que l'e-sport a vraiment un esprit si différent du sport traditionnel, au point de se voir refuser la possibilité de participer aux JO?
L’Olympisme est une philosophie de vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple, la responsabilité sociale et le respect des principes éthiques fondamentaux universels
Les valeurs de l'Olympisme, campagne pour Paris 2024

Aujourd'hui, les joueurs de haut niveaux sont des professionnels, s’entraînant chaque jour durant plusieurs heures, souvent en équipe. Ils ont pour la plupart une hygiène de vie stricte, sont encadrés par des personnes hautement qualifiées... comme tout sportif de haut niveau!
Les jeux vidéos ont aussi fait des bonds en avant en ce qui concerne la non-discrimination. Overwatch, malgré le fait qu'il soit un jeu de tir, fait très attention à la représentation de ses personnages virtuels : ils incarnent beaucoup de nationalités différentes, et prônent le respect entre les peuples. D'ailleurs, ont a même appris récemment que Symmetra, la belle Indienne, est atteinte d'autisme. Ce qui ne l'empêche pas d'être redoutable et de se battre avec les autres. De plus, le jeu se prête particulièrement au visionnage par des personnes qui ne sont pas forcément férues d'e-sport, comme nous l'avons déjà expliqué ici.

Je ne suis pas forcément pour la présence d'e-sport aux Jeux Olympiques, parce que je pense que pour le moment les spectateurs ne sont pas encore prêts. Lorsque des compétitions seront diffusées sur des médias plus traditionnels, et mieux ancrées dans les mœurs, peut-être pourront-nous nous poser la question.
Ne vous méprenez pas, je n'ai rien non plus contre les Jeux Olympiques et les sports cités plus haut (j'en ai même pratiqué), et je prend beaucoup de plaisir à les regarder.
Mais encore une fois, les jeux vidéos sont victimes de leur délit de sale gueule, et les mentalités n'ont pas l'air d'être prêtes de changer. Mr Bach, essayez-les donc avant de parler de "leur violence, leurs explosions et leurs tueries", et dites-moi si l'esprit que vous aurez à ce moment là est si différent de celui du sport tel que vous le connaissez?

Aucun commentaire